Marie-Pierre Chopin

Marie-Pierre Chopin

Menu
Conférence - Biennale de la danse - Lyon, 19 septembre 2018

Conférence - Biennale de la danse - Lyon, 19 septembre 2018

 

L’art d’outrepasser

Éléments pour l’étude des liens entre éveil d’une pensée critique et avènement d’un corps dansant chez l’enfant

« L’enfant apprend en croyant l’adulte, le doute vient après la croyance », indique Wittgenstein dans son célèbre De la certitude[1]. Cette phrase sera le point de départ de la discussion que nous proposons de mener pour cette conférence. Elle devra conduire jusqu’à la question des conditions d’émergence, chez l’enfant, de ce qu’il est commun d’appeler aujourd’hui une « pensée critique ». Nous la définirons de façon liminaire comme une capacité à prendre position, à délibérer, prouver, s’assurer de… bref, à outrepasser ce qui se donnerait comme vrai par simple voie d’autorité. Mais si l’enfant apprend en croyant l’adulte, comment orchestrer cette transmission de la pensée critique, sans que ceci n’aboutisse à l’imposition d’un nouveau dogme, a fortiori celui du doute permanent ? « Qui voudrait douter de tout n’irait même pas jusqu’au doute. Le jeu du doute lui-même présuppose la certitude », rappelle encore Wittgenstein[2].

Après avoir montré combien cette question est au fondement de tout acte d’éducation et souligné que, sans être inédite, elle se pose de façon spécifique dans cette première moitié du 21ème siècle, il s’agira d’aborder comment l’art chorégraphique (plus largement engageant le corps) pourrait faire marchepied pour l’émergence d’une pensée critique chez l’enfant. Plus exactement, nous discuterons de la nature des conditions et des mécanismes qui lui permettraient de le faire. Comment mettre sérieusement à l’épreuve l’idée selon laquelle l’art aurait le pouvoir de transformer l’esprit, sous l’angle ici de son éveil aux possibles et de sa capacité au discernement ? Et est-ce que l’art engageant tout particulièrement le corps, si souvent isolé des choses de l’esprit, pourrait avoir quelques vertus singulières dans cette affaire ?

Ce sont de telles questions que nous aborderons et que nous proposerons surtout d’outiller pour contribuer aux échanges : d’une part, par des repères conceptuels et historiques à propos de la façon dont l’éducation est structurellement aux prises avec la problématique de l’émergence de la pensée critique ; d’autre part, en nous appuyant sur de premiers résultats d’observation d’un dispositif d’éducation artistique dédié à cette problématique. 

Lien vers la vidéo de la rencontre

 

[1] L. Wittgenstein, De la certitude. 1976, Gallimard, p. 61.

[2] Ibid., p. 53.