Marie-Pierre Chopin

Marie-Pierre Chopin

Menu
Thèse - résumé

Thèse - résumé

Chopin M.-P. (2007). – Le temps didactique dans l’enseignement des mathématiques. Approche des modes de régulation des hétérogénéités didactiques. Thèse pour le doctorat de l’Université Victor Segalen Bordeaux 2, 337 p.

 

Résumé:

La question du temps et de ses effets sur l’enseignement est au cœur de nombreux débats en éducation, souvent associés à la thématique des inégalités scolaires : le traitement des hétérogénéités, la différenciation de la pédagogie, etc. Le concept de temps didactique, défini comme un processus de création et de déplacement d’hétérogénéité didactique, permet d’étudier le fonctionnement temporel du processus d’enseignement et de porter un nouvel éclairage sur les questions vives qui lui sont attachées.

L’étude porte sur huit classes de CM2 (N=197). Les professeurs ont dû réaliser des séquences d’enseignement sur le calcul relationnel, sur des durées (temps légal) variant du simple au double. La comparaison des effets didactiques et des modes d’organisation des enseignements entre les classes permet d’établir que les contraintes agissant sur l’avancée du temps didactique sont bien moins liées au temps légal qu’à la nature du milieu, au sens didactique du terme, structurant l’activité du professeur. Le concept de visibilité didactique est introduit pour modéliser ce milieu.

La thèse montre en quoi les multiples injonctions à différencier la pédagogie ou à traiter l’hétérogénéité, justifiant amplement l’importance actuelle accordée à la variable temps pour la réussite de l’enseignement, réduisent paradoxalement la visibilité didactique du professeur et nuisent à l’avancée du temps didactique, participant ainsi au manquement de leur visée première d’un enseignement efficace et équitable.

Mots-clés : didactique des mathématiques, temps didactique, temps légal, hétérogénéité didactique, visibilité didactique, traitement des hétérogénéités, différenciation de la pédagogie, pratiques d’enseignement, inégalités scolaires

   Temps didactique - thèse - M-P CHOPIN Temps didactique - thèse - M-P CHOPIN

 

Abstract:

Time and its influence on teaching are at the heart of numerous debates on education, which are often also concerned with the issue of school inequalities: how heterogeneity is dealt with, how teaching is differentiated, and so forth. “Didactical time”, as a concept that can be defined as a process of creation and regulation of didactical heterogeneities, allows us to study how teaching processes operate temporally and brings new perspectives to important issues related to it.

Eight classes of 9-10-year-old pupils have been studied. Teachers had to organize teaching sequences on relational calculation, over periods which varied by twice as much (legal time). Comparing the consequences on learning and the different teaching organisational modes led to the conclusion that the constraints on the progress of didactical time are less related to legal time than to the milieu, in a didactic meaning, that structures the teacher’s work. The concept of “didactical visibility” in introduced to define this milieu.

The thesis shows in which ways the various injunctions, designed to differentiate teaching and to deal with heterogeneity, broadly used to justify the current focus on time as a condition of successful teaching, paradoxically result in the diminution of didactical visibility of the teacher, and have harmful effects on the progress of didactical time, leading to failing the primary aims of efficient and egalitarian teaching.

Key-words: Didactic of Mathematics, didactical time, legal time, didactical heterogeneity, didactical visibility, heterogeneities treatment, differentiation of the pedagogy, teaching practices, school inequalities.